Vous maîtrisez à la perfection toutes les règles du Code de la route ? Vous avez une connaissance élevée en mécanique automobile ? Tout cela ne sert à rien si vous ne savez pas manier correctement le volant de votre véhicule. Pièce importante d’une voiture, le volant vous permet de rester maître de celle-ci. Par conséquent, tenir le volant est obligatoire pour une conduite sécurisée. Ce n’est pas un acte très compliqué, il vous suffit de maîtriser quelques techniques.

La prise en main, une étape cruciale

En auto ecole, l’apprentissage du positionnement des mains sur le volant est précédé de celui de la prise en main du véhicule. Le moniteur invite, au préalable, l’apprenti à s’installer convenablement au poste de conduite. Durant les heures de cours de conduite, il peut consacrer plus de temps à cette étape. Avoir une bonne posture de conduite permet une parfaite vision. Ce qui est le facteur principal pour maîtriser le volant, et le véhicule en général.

Une fois que l’ajustement du volant est accompli, l’expert va initier le futur conducteur à la prise et à la manipulation de cette pièce mécanique. Vos poings doivent être fermés tout en gardant vos bras légèrement fléchis. Il faut que vos épaules et votre cou soient détendus. Par ailleurs, vos pouces doivent se positionner sur le cadre du volant et non en bas. Ceci est indispensable pour prévenir une entorse en cas de mouvement brusque. Lorsque toutes ces étapes sont effectuées, vous pouvez régler les contrôles visuels avant de démarrer le véhicule.

La manipulation du volant est un acte qui sollicite de la douceur et de la souplesse.

La bonne position pour un confort de conduite

La maîtrise de la position de la main sur le volant est importante avant de passer l’épreuve de conduite et pour être un bon conducteur. Si la position en “10h10” est la plus préconisée, certains moniteurs préconisent celle à “9h15”. Cette dernière permet une position optimale pour conduire. Elle consiste à placer les deux mains entièrement opposées sur la largeur de la direction. Cette position facilite les mouvements et engendre moins d’efforts.

Ensuite, pour avoir une bonne position, il est impératif que la colonne de direction soit parfaitement alignée avec l’axe des épaules du pilote. Cela garantit un confort de conduite et une fluidité des mouvements.

Par ailleurs, vos avant-bras doivent être positionnés parallèlement avec le plan du volant tout en adoptant une position de conduite conventionnelle. L’adoption de cette technique permet d’éviter une manipulation brusque du volant et une bonne maîtrise de celui-ci.

La connaissance s’acquiert par l’expérience, selon un chercheur de renom. Par conséquent, pour perfectionner votre manipulation du volant, multipliez les heures de conduite auprès de votre auto-école.

Le maniement du volant en fonction de la situation

Durant la formation de conduite, des règles de base pour tenir le volant sont inculquées aux apprentis. Il existe cependant des gestes à adopter en fonction de la trajectoire.

En ligne droite, vous devez maintenir votre volant en position “9h15” ou “10h10”. L’une ou l’autre assure plus d’équilibre entre les mains et une prise de volant plus précise. En abordant une courbe légère, vous n’êtes pas obligé de réaliser d’importants mouvements. Vous devez juste adopter la même position qu’en ligne droite. Ensuite, vous devez faire tourner le volant pour suivre la courbe. Lorsque vous tournez le volant, veillez à ce que vos mains ne bougent pas, mais uniquement vos bras.

Le maniement du volant réclame un repositionnement lorsque vous allez prendre un tournant. Vous devez positionner la main du côté où vous virez sur le haut du volant. Pour que la prise du tournant s’effectue en douceur, votre autre main doit suivre le mouvement. Dans le cas d’un virage à plus de 90°, il faut prévoir de nombreuses rotations de la direction. Le mieux est d’opter pour un chevauchement des mains sur celle-ci. À la sortie d’un tournant, il faut remettre, manuellement, le volant à sa position initiale. Il faut éviter de le laisser revenir par ses propres moyens.

Les interdits

Il y a les positions conseillées pour conduire. Mais il existe aussi des gestes qui doivent être évités, car ils vous exposent à des dangers imminents.

Commencez par éviter le croisement des mains sur le volant. Il s’agit d’une erreur fréquemment réalisée par les nouveaux conducteurs. Les risques que vous réalisiez  cette position sont élevés en cas de situation urgente. Autant que possible, ne glissez pas votre main à l’intérieur du volant. C’est une position dangereuse si vous êtes soumis à une situation dangereuse. En effet, votre main peut se fracturer lorsque l’airbag s’explose à la suite d’une collision.

Enfin, il est déconseillé de tenir le volant avec une seule main lorsque vous conduisez. Cette position est appréciée des conducteurs après de longues heures de conduite. Pourtant, elle expose à des accidents graves puisqu’il est plus complexe de manipuler le volant en une seule main lorsque vous essayez d’éviter un obstacle.

Que vous alliez passer un permis catégorie b ou autre, le maniement du volant est un point à maîtriser. La bonne tenue de la direction vous assure une stabilité ainsi qu’un confort durant la conduite.

Write A Comment