Alimentation

Les coupe-faim qui aident à perdre du poids

Le grignotage et les repas trop copieux sont deux facteurs à l’origine de la prise de poids. Pour se débarrasser des kilos en trop, il convient donc de régler le comportement alimentaire. Les coupe-faim permettent d’atténuer les fringales et les envies fréquentes de manger, pour maigrir. 

Les coupe-faim gélifiants et régulateurs d’appétit

Les coupe-faim gélifiants sont généralement à base de plantes. Une fois dans l’estomac, ils ont la capacité d’absorber beaucoup d’eau et de former une sorte de gel. La substance ainsi formée occupe une grande place et favorise la sensation de satiété. Ces coupe-faim sont pris avant les repas et permettent ainsi de limiter la quantité de calories ingérée, et alors de perdre du poids.

Sur le marché, l’on retrouve ainsi des coupe-faim gélifiants à base d’agar agar. Cette algue, en plus de ses propriétés coupe-faim, capte les graisses et les sucres dans les intestins, qui sont alors éliminés dans les selles. L’agar agar facilite également le transit intestinal puisqu’il contient beaucoup de fibres.

D’autres gélules minceur et complément alimentaire minceur contiennent du konjac, un arbuste originaire d’Asie et dont les racines sont utilisées comme épaississant en cuisine. Le konjac présente les mêmes propriétés que l’agar agar.

Des marques proposent également des formules contenant de la gomme de caroube et du fucus, qui piège aussi certaines substances non essentielles pour éviter leur assimilation. Par ailleurs, cette algue est riche en iode et stimule alors l’élimination des graisses en agissant sur la thyroïde. Toutefois, la prise ne doit se faire que sur avis médical. L’iode peut en effet entraîner des dérèglements hormonaux.

Les modérateurs d’appétit pour leur part contiennent des actifs synthétiques qui agissent directement sur le cerveau. Il s’agit généralement d’acides aminés qui entrent dans le mécanisme de la satiété comme le tryptophane ou la tyrosine.

Prise de coupe-faim et précautions

Avant la prise d’un quelconque coupe-faim, il faut demander conseil auprès d’un médecin ou de son pharmacien. Une telle cure ne peut en effet être réalisée que sur une courte période et le professionnel de santé est le seul à même de déterminer la durée. Une prise inadaptée de coupe-faim peut engendrer des effets secondaires, dont un déséquilibre alimentaire et des troubles digestifs. Pour que le coupe-faim permette réellement de perdre les kilos en trop, il doit être associé à un régime alimentaire sain et équilibré ainsi qu’à la pratique d’une activité physique régulière.

Ces aliments coupe-faim

En plus d’être faibles en calories, certains aliments réduisent l’appétit. C’est le cas des fruits riches en fibres et en eau, dont la pomme. Dans l’estomac, sa chair se transforme en un gel visqueux en mesure de capturer les graisses. Ce fruit est aussi riche en pectines, des fibres qui permettent de stabiliser le taux de glycémie. Pour atténuer les petites faims entre les repas sans pour autant ingérer beaucoup de calories, les fruits et les légumes sont parfaits notamment sous forme de cocktails. Ils sont très rassasiants et réduisent l’envie d’aliments solides dans l’immédiat. Les aliments renfermant des composants dont la digestion prend du temps sont aussi d’excellents coupe-faim comme le poisson gras et le blanc d’œuf.

Écrire Un Commentaire